Là où tout a commencé

 

D’un concours de Nouvelle – Polar du terroir

 

Fin 2016, la plateforme Scribay et Librinova organisent un concours “Nouvelle – Polar du terroir”. Le dix-sept décembre en fixe la date butoir.  Je commence le récit le 14 novembre 2016, soit un mois pour l’écrire. La contrainte se double de l’exigence de 50 000 Signes Espaces Comprises, soit environ 8000 mots.

 

À contre-pied

 

Pour cette histoire, loin de vouloir glorifier un terroir, je souhaite en prendre le contre-pied et, par le point de vue critique d’un personnage particulier, le dénigrer. Une adolescente se dessine alors en personnage principal. Je choisis le département de l’Ain pour décor ; j’y réside à l’époque. L’industriel côtoie le rural et tous deux se partagent la zone d’emploi. C’est un département magnifique, aux paysages variés, à l’histoire riche et aux habitants chaleureux et généreux. 

 

À l’origine, la “Lettre N°6”

 

En juillet de la même année, j’écris un petit texte en réponse à un défi d’écriture lancé par @Jonas sur une plateforme d’auteurs : “Écrire une lettre en forme d’excipit avec un gros paiement à la clé.” Je nomme ce texte : “Lettre N°6”. Le parti pris ? Un sentiment d’oppression à sa lecture, une écriture adolescente et le polar pour genre littéraire. De cette courte lettre, l’histoire se comprend, se devine à demi-mots. La fin dicte le contenu à dérouler ; il ne me reste plus qu’à le développer. Enfin, plus facile à dire qu’à réaliser. Le format exigé oblige à la concision et au semage d’indices sans chausser les gros sabots. Ce texte porte déjà le titre en ses lignes, à savoir Sélection des encombrants.

 

Alex – Treize ans

 

Alex, en adolescente surdouée, s’impose d’entrée en personnage principal pour ce contre-pied souhaité au départ lors de l’évocation de son environnement. Avec ce regard critique et acerbe qu’ont la plupart des adolescents, Alex agace, surprend et, contre toute attente, suscite l’empathie : son père meurt sous ses yeux dès les premières lignes du récit. Sa douance désarçonne, interroge dans sa relation aux autres, entre ses attitudes au sortir de l’enfance et ses réflexions adultes.

 

Du mot Fin à la publication

 

En janvier 2017, les résultats s’affichent après délibérations : Sélection des encombrants reçoit le premier prix, le prix du public et le coup de cœur du jury. La nouvelle est publiée en un ouvrage collectif.  Je reprends mes droits d’auteur sur cette nouvelle un an plus tard et, comme pour JEANNE DE…, je retire le texte du net et traîne à en faire quelque chose. En janvier 2022, je me décide enfin à le publier. Le pli est pris !

 

Cela devient le récit d’Alex.
Cette histoire ne relève que de sa vision. Aussi, ne prêtez foi à aucune de ses appréciations concernant l’endroit où elle vit. Mille excuses aux bressannes et bressans, aux bugistes, aux aindinoises et aindinois, aux burgiennes et burgiens, aux péronnassiennes et péronnassiens, si vous trouvez les propos d’Alex abusifs et déroutants.

Je vous souhaite une belle journée, comme une belle nuit en espérant que la lecture de cette Nouvelle vous comblera. 
Et, si c’est le cas, vous pouvez commenter ci-dessous ainsi que
sur Babelio en cliquant ici : 799px-Logo_Babelio


Bien à vous !

Claire
Signature site Claire Le Guellaff

 

Partager
error: Le contenu est protégé !!